Une recherche Google du mot «incertitude» en 2017, a donné 0,6 million résultats. Pour les dix premiers mois de 2018, la même recherche a donné 2,5 millions de résultats. Le 11 mai 2020, j’ai fait la même recherche et j’en ai eu 188 millions. Le 25 juillet, j’en avais 209 millions.

L’incertitude était en progression depuis quelques années mais le phénomène s’est considérablement aggravé avec le Covid-19. Les changements que nous vivons ne sont pas faciles à gérer pour les entrepreneurs, gouvernements et scientifiques.

Pour faire survivre son entreprise, l’entrepreneur a besoin de clarté personnelle, d’outils d’observation et d’adaptabilité dans ses actions. Grâce à une telle approche, il peut recouvrer un état d’esprit sain et donc sa certitude.

Le coût de l’incertitude est un risque trop élevé pour l’accepter. Il est donc à éviter à tout prix. Il nous faut tout faire pour que nos entreprises ne soient pas emportées par cette spirale infernale de désarroi et de perplexité par manque de compréhension et d’action.

Je suis convaincu que pour s’en sortir, l’entrepreneur devrait :

  • changer d’attitude et être profondément en désaccord avec l’incertitude galopante,
  • garder à l’esprit que la certitude est un avenir qu’on planifie et vers lequel on tend et non qu’on attend.

Il peut donc dès aujourd’hui s’atteler à planifier un avenir meilleur.

Vous êtes entrepreneur et souhaitez aussi planifier l’avenir de votre entreprise ? Prenons rdv ! Envoyez-moi un message ou tweetez-moi @SenameAgbossou.

Pour lire en anglais cliquer ici.